Friday, April 29, 2011

Spring 2011 French and Japanese Recital

The French and Japanese Recital Program

The French and Japanese Recital took place yesterday, Thursday, April 28. Students from FRE 354 Twentieth Century Francophone Novel developed informative presentations introducing countries from the Francophone World. Paige Bolduc, JPN 212 Intermediate Japanese II, volunteered to present her summer study experienc in Japan.

I am happy to highlight Paige's recital in Japanese today, our first on the blog.

Congratulations to all our advanced language students!

video

Wednesday, April 20, 2011

Dakkota Huber: French and a cruise in the Caribbean




Dakkota Huber, FRE 114 Accelerated Beginning French student, comments on her trip to St. Martin, her experiences with the French language and with the people. Thank you, Dakkota, for sharing your beautiful photos with us!


Dakkota Huber


Cruise Experience
                  In early March, I went on a Royal Caribbean cruise with my family to the Caribbean Islands: St. Thomas, St. Martin, San Juan, and Labadee, Haiti.  I had been so excited just to go on vacation to places I had never been and to just sit and relax.  I knew that St. Martin or St. Maarten (if you’re on the Dutch part of the island) was a francophone country and I was totally excited to use some French I had been learning.  As soon as we boarded the ship, I could hear so many different languages but I kept my ears open for French.  When we had a “prep-for-the-Titanic” drill, my grandpa and I sat next to a French family.  I could pick up on several words little words and phrases such as what time they were going to eat lunch.  I was so surprised that there were so many French people on our ship!  Each time we heard a foreign language my family would look at me and I would nod my head if I knew they were speaking French.  In fact, each day the ship provided an itinerary that told guests what was going on each day on the ship!  I went and got an itinerary listed in French and could read most of it. 
                  On the fourth day of our cruise, we ported at St. Martin.  This was it: my chance to play translator for my aunt, uncle, and grandpa.  We took a 4x4 jeep tour around the island.  As my uncle drove, I pointed out different signs that were in French and read them aloud to my family.  My aunt was impressed that I could tell them what times that a store opened and closed—they couldn’t tell because it was listed in French. The views were beautiful, but the island itself was very dirty.  It was surreal to see the amount of poverty that engulfed the island.  It became further apparent when we visited a marketplace on the French side of the island.  Merchants sold souvenirs such as t-shirts, magnets, bags, and hats, but they also sold the French headscarves that are worn in the Caribbean because it is so hot there—It was only March and it was blazing hot!!  It is really sad because I didn’t want to barter too much with the natives because I knew that selling these products is their only lifeline to survive.  It’s how they made a living.  I bought several things including a magnet and hats for my little brothers.  I looked at some of the island dresses they were selling for my little sister.  The woman who ran the stand hurried over to help me—and to try to make a sale—we went through several sizes but I couldn’t decide which size would fit my little sister.  The woman kept holding up larger dresses, but didn’t understand that they were too big.  I thought quickly about what French I knew that would help me in this situation. Aha!  “Trop grande!”  It may not have been the most correct way to say that the dress would be too large for my sister, but those few words conveyed the message and the woman understood what I was saying.  I didn’t end up buying a dress from that shop, but in order to thank the woman for her efforts in trying to help me, I did buy hats the for my brothers from her.  After that, we left the merchant area and looked around a shopping mall—which was listed in euros not in American dollars!
                  Even though I may not have been able to carry on a full conversation with any French people I encountered, I could understand and respond with the vocabulary and the knowledge I did have.  It was fun to be able to use what I had been learning, and it was even more fun to share that knowledge with my family. 

Tuesday, April 19, 2011

La vie en rose

La Vie en rose (in french)
Thursday 28th April in Jewell 226 at 7:30

La vie en rose (released in France as 'La Mome') is a french-canadian biographical movie about the life of Edith Piaf, a very famous french singer.

Dr. Jane Woodruff Presents Papers at Mid-America Medieval Association et the Missouri Valley History Conference

Dr. Jane Woodruff presented papers at two conferences  this year, the Mid-America Medieval Association (MAMA) in February, conference theme “Medieval Recycling” (Presentation title:  “Not your Father’s Historia: Re-imagined Classical Forms, Characters, and Themes in Fredegar’s Epitomata”), and the Missouri Valley History Conference in March (Presentation title: “Literary Places and Historical Spaces: Fredegar and the Early Merovingian Franks”).  This summer, she will participate in a study tour of “Roman Gaul,” organized by the Vergilian Society.

Monday, April 18, 2011

Phi Sigma Iota Induction Ceremony 2011



Saturday, April 16, the Phi Theta chapter of Phi Sigma Iota welcomed seven new initiates. Held after Honors convocation and during Family Weekend, the event allows the Languages Department to honor achievement among our majors and minors. Honored and welcomes into the chapter this year are: Katelyn Bennett (French minor), Tracy Cvetan (Spanish minor), Megan Dennis (French major), Ashton Long (French and Spanish minors), Megan McConnell (Spanish major), Samantha Sanders (Spanish major). Each initiate had the opportunity to talk about their language experience and goals and after receving their certificate, honor cords and pin, fellowship time was enjoyed by all.
Tracy Cvetan receives her certificate and honor cords.

Ashton Long receives her pin.

Megan McConnell receives her certificate.

Samantha Sanders receives her certificate.

Thanks to Jessica Shanks, inducted last year, for her participation and to Desiree Marmon, current President of Phi Sigma Iota, for her help in the pinning ceremony.
Jessica Shanks, Megan McConnell, Ashton Long, Samanatha Sanders, Tracy Cvetan and Desiree Marmon
Tracy Cvetan

video
Ashton Long
video
Megan McConnell

video
Samantha Sanders
video

Friday, April 8, 2011

Short Stories

This is the last stories written by our student majoring in French.

Some very touching personal texts about relatives or friends.


"Grandir"

Ma meilleure amie Sam est une personne très détendue. Elle ne devient jamais folle et elle arbore toujours un sourire sur son visage. Elle a de longs cheveux bruns à qui, au cours des années, se sont ajouté de nombreux reflets blonds.

Un jour, je suis allée à l’école et j’ai vu Sam. Elle portait des stries noires et rouges dans ses cheveux. A l’école de cosmétologie de Sam, les étudiantes font des expériences les unes sur les autres tout le temps. De cette façon, quand les clients viennent pour se faire couper les cheveux ou se faire faire une couleur, les étudiantes ont déjà beaucoup de pratique.

Tout chez Sam reflète la relaxation. Quand elle sourit, ses lèvres bougent très lentement, un peu comme si son sourire rampait sur son visage tel un escargot. Elle fait aussi quelques blagues. Tout le monde va rire d’une plaisanterie en un clin d’œil, alors que Sam va comprendre la blague et rire quelques secondes plus tard. Ce qui est intéressant chez Sam, c’est qu’elle peut rire d’elle-même. Si quelqu’un se moque d’elle, elle va également rire avec tout le monde. Elle fait même des blagues sur elle-même parfois.

Sam et moi sommes meilleures amies depuis que nous avons seize ans. Pendant un certain temps, nous copions l’une sur l’autre. Sam a commencé à porter des chaussures « Vans patineur » quand j’ai commencé à en porter. Ses longs cheveux m’ont également rendu jalouse. Puis j’ai grandi et Sam a commencé à faire du shopping à « Forever 21 » avec moi. Au fil des ans, nous nous sommes observés l’une l’autre, et maintenant nous nous habillons de manière très similaire.

Un jour, alors que nous étions chez notre ami Jason et qu’il m’embêtait, j’ai regardé Sam mais elle ne pouvait pas voir mon visage et comprendre que j’étais frustrée et que je voulais partir. D’après son visage, elle devait être d’accord avec moi. J’ai inventé une excuse stupide pour que nous puissions sortir de la maison de Jason et aller nous amuser ailleurs.

Sam et moi avons toujours été capables de lire sur le visage de l’autre. Nous veillons l’une sur l’autre. Nos amis trouvent cela gênant parce que nous pouvons avoir des conversations entières qui les excluent, mais c’est notre petit truc à nous.


Sam m’a vraiment aidé à m’installer et à me détendre. J’avais un agenda très chargé au lycée. J’allais à l’école à six heures du matin et après les cours, je devais aller travailler. Je ne pouvais pas diner trop tard, et j’ai l’habitude de ne pas m’endormir avant minuit. J’ai rarement eu le temps d’étudier, sans parler de sortir avec des amis. Quand je sors avec Sam, elle avait une façon de me calmer. Quand nous étions ensemble, j’arrêtais de me faire du souci concernant mes candidatures à l’université, mon emploi du temps ou mon état de fatigue. En retour, j’ai aussi aidé Sam à surmonter son stade d’adolescente rebelle. Elle a toujours l’habitude d’aller aux fêtes, et elle avait l’habitude de fumer des cigarettes tous le temps. J’ai montré à Sam comment passer de bons moments sans nécessairement sortir. Je l’ai également convaincu d’arrêter de fumer.

En conclusion, j’ai aidé Sam à grandir et elle m’a aidé à cesser de grandir.

Bailey Moffitt

Ma mère

Il est difficile d'imaginer ma vie sans ma mère. Elle a joué un grand rôle dans mon développement en tant qu’individu et que chrétienne. J'ai beaucoup de respect et d’admiration pour elle. Elle m'a montré sagesse et m’a toujours encouragé dans la bonne direction. Elle me montre l'exemple par la foi. Elle me montre l’exemple au quotidien et m'encourage sans tenir compte de l’envergure des obstacles auxquels je dois faire face. Elle est ma compagne de prière. Je l’estime et je l'admire. Ma mère m'a beaucoup apprit ; en particulier les leçons les plus simples de la vie. Par exemple, elle m’a apprit à cuisiner et à faire la lessive ou bien encore comment interagir avec d'autres. Ce qu’elle m’a enseigné varie des petites tâches à des leçons sentimentales ou spirituelles.

J’ai toujours eu un bon contact avec ma mère. Il y eu une période dans ma vie où notre relation était une relation « de fille à mère » standard. Rien de spécial. Nous communiquions bien et je la respectais mais je ne lui permettais pas de s’impliquer dans ma vie. Lorsque les choses ont changé dans ma famille et que ma relation avec le Seigneur est devenue la chose la plus importante de ma vie, ma relation avec ma mère à également changé. Le Christ est devenu le centre de notre relation et le centre de notre famille. Depuis cela, notre relation est devenue plus forte. Elle est ma plus grande supportrice et ma meilleure amie. Je suis bénie de l’avoir pour mère. J'ai grandi en tant qu’individu dans tous les sens du terme (mentalement, physiquement, et spirituellement) et cela a eu un impact sur ma relation avec ma mère qui est par la suite, devenue très importante dans ma vie. Aujourd'hui nous parlons de tout ensemble. Elle me parle de ses inquiétudes et de ses joies. Je lui parle de l’école et de mes activités quotidiennes. Nous prions l’une pour l’autre, ce qui fait de notre relation une relation saine. Je lui téléphone tous les jours. Maintenant que je suis à l’université et que je ne la vois pas au quotidien, je passe du temps à communiquer par téléphone avec elle. Cela ne me rend que plus heureuse de la voir.

Depuis mon jeune âge, je me suis impliqué dans beaucoup d'activités qui m'ont aidé à me développer. J’ai fait de la danse et du basketball. J’ai voyagé un peu avant de me consacrer à mes études. L’aide précieuse d’une personne permet de découvrir ses talents personnels. Toutefois, les gens autour de moi ayant les mêmes activités, ont également eu une influence sur moi. Ma mère s’est impliquée dans toutes mes activités. Comme je l'ai dit, elle a été celle qui m’a le plus encouragé. Peut-être la plus grande influence que ma mère a eu sur moi est de me montrer ce que signifie être Chrétien. J'ai grandi dans l’influence de l'église mais je n'ai jamais affiché ma foie comme elle le fait. Elle montre l'exemple aux autres. Quand elle échoue, elle l'admet, mais s'efforce quotidiennement de ressembler au Christ. Elle m'a montré comment vivre et comment continuer mon chemin même quand j'échoue. Avoir un exemple à suivre et à admirer est essentiel pour développer votre identité et vos convictions personnelles. Je suis si bénie que la personne que je respecte le plus est un individu qui me donne un exemple pieux.

Katelyn Bennett

Friday, April 1, 2011

Phi Sigma Iota hosts Québécois film night

Thursday, March 31, Phi Sigma Iota hosted an international film night featuring the movie, La Grande Séduction by noted Québécois director Jean-François Pouliot. Students enjoyed this charming comic film and learned about life in a remote small town in northern Quebec.